up_arrow
 

GUIDE ACHAT

Alarmes anti-incendies pour professionnels

Les incendies peuvent survenir à n’importe quel moment, qu’il s’agisse d’incendies volontaires ou accidentels, lesquels peuvent être mortels. Ainsi, vaut mieux « prévenir que guérir » et mettre les matériels et les personnes en sécurité. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises se munissent d’alarmes anti-incendie adaptées pour un usage domestique ou professionnel. Elles sont nombreuses sur le marché, il ne vous reste plus qu’à faire le bon choix.

 

Comment ça marche ?

 

Les alarmes ont été conçues afin d’alerter d’un danger imminent. Il s’agit surtout d’alarme sonore que tout le monde peut entendre. Le signal sonore permet de réduire les risques d’incendie, d’éviter la propagation du feu et de la fumée, de faciliter l’intervention des secours. Il permet également d’évacuer rapidement les lieux et la mise en sécurité des locaux, notamment la fermeture des portes coupe-feu et le dés-enfumage. Vu l’évolution en matière de technologie, plusieurs dispositifs sont disponibles sur le marché. Vous trouverez facilement des systèmes d’alarme qui fonctionnent grâce à un système électronique ou informatique.

Tout d’abord, notez que l’on peut trouver sur le marché 3 types de protection anti-feu, notamment les détecteurs de fumée, de chaleur et de monoxyde de carbone (CO2). Dès que l’alarme détecte quelque chose d’inhabituel, elle se met en marche. Les détecteurs de fumée s’activent quand les locaux sont envahis par des fumées noires. Lorsque la température est supérieure à 54°C, le détecteur de chaleur se met en marche. Tandis que le détecteur de CO2 fonctionne quand il perçoit un gaz mortel dû à une combustion. Mais selon le cas, vous n’aurez pas les mêmes besoins de protection. C’est un technicien ou un installateur d’alarme qui vous avisera des mesures à prendre suivant la détection. Notez que le détecteur de chaleur ne se déclenche pas par humidité, poussière ou encore par cuisson d’aliments.

L’alarme anti-incendie est obligatoire dans chaque étage doté d’un système d’interconnexion. Ainsi, dès qu’une alarme se déclenche, elle activera également toutes les autres dans l’établissement tout entier. Pour vous avertir des risques invisibles et inodores, munissez vos locaux de ces dispositifs d’alarmes anti-incendie qui doit être complétée avec un kit complet d’accessoires incendies. Le kit inclut un extincteur qui doit être bien en vue. Il doit être visible par les employés, donc se placer dans le hall d’entrée, dans la salle d’attente, dans l’escalier, dans les couloirs ou à proximité d’une issue de secours.

Peu coûteuses et faciles à installer, ces alarmes anti-incendies vous seront d’une grande aide. Pour cela, demandez les services d’un installateur de protection anti-feu. Notez que ces alarmes s’adaptent à tous les types de bâtiments : les bâtiments industriels, les résidences commerciales, les bureaux et les organismes accueillant du public. Cependant, la mesure de protection contre le feu dépend de chaque entreprise, de la disposition des locaux et de la surface à protéger.

Mais le petit bémol avec les alarmes anti-incendie, c’est quand on oublie de recharger les batteries, ce qui cause son inefficacité. Pour plus de sécurité, faites un contrôle manuel régulier de vos alarmes anti-feu. Le contrôle doit être fait régulièrement selon le besoin.

Pour la petite histoire, les premiers détecteurs de fumée ont vu le jour en 1969 en France. Mais pour les équipements, le pays accuse un peu de retard par rapport aux Américains et aux autres pays européens.

 

Aspects juridiques

 

D’ici deux ans, sachez que les détections d’incendie seront obligatoires dans tous les logements, selon la Loi Morange 2010-238. La loi oblige que l’installation de systèmes d’alarme soit conforme aux normes NF-EN-14604 ou EN-14604. Elle sera applicable à compter du 1er janvier 2015. Les propriétaires de logement devront donc aviser leur assureur dès l’installation de l’alarme en fournissant une attestation d’installation de détecteurs de fumée disponible prochainement sur Internet. Cette loi a été faite afin de baisser le taux d’incendie qui ne cesse d’augmenter en France. Ces feux domestiques qui se développent souvent la nuit et qui représentent plus de 70% d’incendies provoquent de nombreux décès.

Le système d’alarme incendie dans des établissements professionnels est également réglementé par la loi. Des contrôles annuels sont effectués pour vérifier le bon fonctionnement des alarmes. Chaque semestre, un contrôle visuel est réalisé. Sachez que vous pouvez souscrire un contrat de maintenance auprès d’un installateur d’alarme pour le bon fonctionnement de vos équipements anti-incendie.

 

Questions fréquentes

 

Est-il nécessaire de mettre un dispositif anti-feu dans chaque pièce ?

 

Oui, il est important de mettre une alarme anti-incendie dans chaque pièce. Cependant, veillez à ce qu’un détecteur de fumée ne soit pas mis à côté d’une source de feu comme une cheminée par exemple car il n’est pas toujours adapté à chaque pièce, optez donc pour un détecteur de chaleur. Quant au détecteur de CO2, il doit être mis dans chaque bureau.

 

Quand est-ce qu’on peut dire qu’un système d’alarme est efficace ?

 

On dit qu’un système d’alarme est efficace si elle comprend une centrale d’alarme, des détecteurs de fumée, de chaleur et de monoxyde de carbone, des sirènes ainsi qu’un transmetteur téléphonique.

 

Quels sont les types d’alarme entreprise ?

 

Si le bâtiment est en cours de construction, l’entreprise peut opter pour une alarme filaire, très perfectionnée. Sinon elle choisira une alarme sans fil, très performante également, mais plus chère.

 

L’alarme filaire ou sans fil ?

 

Les deux sont efficaces, mais le premier utilise des câbles alors que le second des ondes hertziennes. Cependant, le système filaire est plus économique, plus fiable et plus difficile à brouiller. Pour les alarmes avec fils, ils sont pratiques et faciles à installer. Les détecteurs fonctionnent avec des piles standard, à remplacer tous les 2 ans. Quant aux détecteurs sans fil bas de gamme, ils sont faciles à pirater.

 

Comment trouver la meilleure alarme incendie ?

 

Avec le nombre d’alarmes qui existent sur le marché, il est très difficile de faire un choix. Mais avant tout, il faut que vous précisiez bien le type d’alarme recherchée : pour un usage domestique ou professionnel. Vous pouvez également demander l’avis du revendeur qui vous donnera des informations complètes et détaillées sur le produit que vous recherchez.

 

Que faire en cas de coupure de courant ?

 

Si vous avez peur qu’une coupure de courant ne survienne mettant ainsi la batterie à plat, et que l’alarme ne marche pas, vous avez la possibilité de créer un système d’alerte sur votre téléphone portable ou le téléphone d’une société de télésurveillance. Pour plus de renseignements, demandez conseil à votre installateur d’alarme.

 

Comment régler le problème intempestif de mon alarme ?

 

Une alarme incendie qui se déclenche sans raison et qui provoque une panique totale dans le bâtiment est une grande source de stress et de perte de temps. Que ce soit une alarme filaire ou sans fil, le déclenchement intempestif est sûrement dû à une mauvaise installation. Il se peut que les détecteurs ne soient pas bien positionnés ou que le capot des détecteurs fautifs soit mal placé. C’est pour cela qu’il faut solliciter l’aide d’un expert lors de la mise en place d’une alarme incendie. Si vous négligez le déclenchement intempestif de votre alarme, il se pourrait que vous ne réagissiez plus à un véritable incendie.

 

Combien coûte un détecteur de fumée ?

 

Pour un simple détecteur de fumée, vous l’aurez aux environs de 20 euros, pour les détecteurs de chaleur ou de monoxyde de carbone, entre 40 et 100 euros. Les alarmes avec une option pour les malentendants sont entre 70 à 200 euros. Si vous voulez le kit complet avec une centrale d’alarme, il vous faut débourser entre 800 et 1000 euros.

 

Dernières évolutions

 

Ces dernières années, le système de protection contre le feu a connu quelques évolutions, toujours dans le but d’offrir le maximum de sécurité. Désormais, il embarque diverses options comme un bouton de désactivation, un écran anti-insectes ou encore un dispositif adapté aux personnes malentendantes.

Une question au sujet de cette catégorie